الاثنين، 17 أكتوبر، 2011

Mariage et divorce dans l'Egypte ancienne

Régis par les us et les coutumes, le mariage et le divorce étaient considérés comme des affaires civiles dans l'Egypte ancienne. Dès lors, la religion et la loi ne pouvaient les affecter d'aucune manière que ce soit.

Dans les temps anciens, le mariage était conclu sans contrat mais avec des témoins. A partir du neuvième siècle avant Jésus-Christ, les contrats de mariage furent écrits mais pas de manière précise. Il existait des règles et des conditions et les témoins devaient être présents.

Les hommes devaient faire des cadeaux à leurs épouses et leur donner des meubles et une maison. De plus, ils étaient tenus de leur concéder les deux-tiers de leurs biens. Les femmes, quant à elles, pouvaient garder la part qu'elles avaient apportée avec elles lors du mariage.

Le divorce était autorisé mais uniquement pour des raisons de haine ou si l'un des époux commettait l'adultère ou était incapable d'avoir des enfants. Dans de telles circonstances, les femmes pouvaient obtenir des indemnités.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق