السبت، 15 أكتوبر 2011

Le Nil et les croyances de l'au-delà

L'importance du Nil dans la vie quotidienne se reflète dans les croyances des anciens Egyptiens relatives à l'au-delà. Les Egyptiens avaient pour coutume d'enterrer leurs morts sur la rive Ouest du Nil car ils croyaient que l'au-delà se trouvait à l'ouest là où le soleil mourait chaque jour.

Les tombes étaient ornées de scènes représentant la chasse et la pêche en famille le long du Nil, dont le défunt espérait jouir dans l'au-delà. Des bateaux miniatures étaient placés dans les tombes pour transporter l'âme dans l'au-delà.

L'Amdouat était un texte souvent inclus dans la tombe qui décrit le trajet du dieu soleil sur son bateau au cours des 12 heures de la nuit, depuis son coucher le soir jusqu'à son lever le matin.

Il présente entre temps les actions et discours du dieu soleil et décrit ceux qui vivent dans l'au-delà et leurs tâches. Le Livre des morts décrit ce que le défunt trouvera dans l'au-delà et comment il devra se comporter.

Au cours du jugement final, les défunts doivent faire ce que l'on appelle la "Confession négative" au cours de laquelle ils doivent répondre par la négative à toute question posée par les dieux. Le respect du Nil est inclus dans cette confession, et le pollué l'eau en affirmant "Je n'ai pas nagé dans l'eau."

Le défunt doit également affirmer qu'il n'a pas empêché l'eau d'irriguer la terre lorsqu'elle en avait besoin en affirmant "Je n'ai pas arrêté (le flux de) l'eau au cours des saisons" et "Je n'ai pas construit un barrage défunt doit affimer qu'il n'a pas s'opposant à l'écoulement de l'eau ."

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق