الجمعة، 14 أكتوبر، 2011

La bataille de Kadesh

En 1285 avant Jésus-Christ, il y avait deux super-puissances dans l'ancien Proche Orient, l'Egypte au sud et la puissance Hatti, Hittites, en Asie Mineure, au nord.

Chacune voulait jouer un rôle prépondérant dans la région et assurait son influence dans les régions entre leurs pays, comme la Syrie et la Palestine. Ces deux super-puissances finirent par s'affronter au cours de la bataille de Kadesh.

Au cours de la cinquième année du règne du roi Ramsès Deux, 1285 avant Jésus-Christ, le roi dirigea une armée de quatre divisions portant les noms des principales divinités égyptiennes, Amon, Rê, Ptah et Seth, afin de combattre les Hittites le plus loin possible au nord de l'Egypte.

L'armée traversa la terre de Canaan, aujourd'hui la Palestine, et la Phénicie, aujourd'hui le Liban, jusqu'aux collines situées au sud de Kadesh sur le fleuve Oronte.

La division Amon suivit le roi, accompagné uniquement de ses gardes du corps, alors que les trois autres divisions étaient très loin derrière.

Les Hittites essayèrent de ruser en envoyant deux Bédouins mentir à Ramsès sur l'armée ennemie et ses alliés, qui, selon eux, étaient encore loin, près de Khaleb, ou Alep, au nord de la Syrie. En réalité, l'ennemi se cachait sur l'autre rive du fleuve, non loin du camp royal. Cependant, les soldats égyptiens attrapèrent deux espions Hittites et les frappèrent jusqu'à ce qu'ils confessent que l'armée Hittite se cachait non loin derrière Kadesh, prête à l'attaque. Soudain, l'ennemi entoura le camp de Ramsès et attaqua, les prenant, lui et ses gardes du corps, par surprise.

Les soldats égyptiens, fatigués, n'étaient pas prêts pour la bataille et trois divisions de l'armée manquaient. On s'attendait à une défaite cuisante pour le roi et l'armée égyptienne.

Dans les dossiers égyptiens narrant la bataille, il est raconté que le roi, qui se trouva entouré par l'ennemi, pria Amon-Rê de l'aider tout en combattant vaillamment. Il fut sauvé de la mort, grâce à son courage et à certaines troupes d'élèves officiers égyptiens, les Naaruna.

Stationnés sur le territoire d'Amor, ils vinrent derrière les Hittites, générant une confusion dans leurs lignes. De nombreux combattants Hittites furent tués, blessés ou noyés. Le reste des ennemis pria pour la paix et s'enfuit vers la forteresse de Kadesh, qui était entourée d'eau. Même après la bataille, ces deux super-puissances étaient presque aussi fortes l'une que l'autre.

22 ans plus tard, un traité de paix fut signé entre les Egyptiens et les Hittites. Ce traité marqua le début d'une ère pacifique et amicale entre l'Egypte et les Hittites.

La bataille de Kadesh a été rapportée par des textes et des illustrations en huit versions distinctes situées dans les temples de Karnak, Louxor, Ramesseum et Abydos.

Une version plus courte se trouve dans le temple d'Abou Simbel. Une autre version, connue sous le nom du Poème de Pentawer, a été inscrite sur un papyrus, aujourd'hui partagé entre le British Museum et le Louvre.

La façade du temple de Louxor décrit la bataille de Kadesh via des textes et illustrations détaillés.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق