الجمعة، 14 أكتوبر، 2011

Pêcher et chasser sur le Nil

Le Nil, les canaux, les marais et les lacs fournissaient aux Egyptiens une grande diversité d'aliments.

Le poisson était particulièrement une importante source nutritive. Les poissons étaient principalement nettoyés et salés pour une conservation à long-terme.

On utilisait des bateaux et des canoés pour pêcher, à l'aide de filets, de lances et de cônes en vannerie.

On trouve des scènes de pêche sur les murs de certaines tombes. Des poissons secs étaient donnés au défunt comme offrandes et étaient représentés parmi les offrandes pour les dieux et les défunts.

La fertile terre du Delta comprenait de nombreux marais où du papyrus et des fleurs sauvages poussaient dans un environnement idéal.

Les familles riches et leurs domestiques y passaient leur temps libre, profitant des activités de pêche et de chasse d'animaux comme l'hippopotame, la hyène, la gazelle, le buffle sauvage et les crocodiles.

Ils abattaient des oiseaux à l'aide d'un boomerang ou les attrapaient dans des filets. Ils cueillaient des fleurs et des fruits et ramassaient de jeunes oiseaux.

Parfois, on organisait une compétition sportive qui incluait de la natation, de l'aviron, de la lutte, des combats et des parties de différents jeux.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق