الاثنين، 17 أكتوبر 2011

Matériaux utilisés pour fabriquer des tissus dans l'Egypte ancienne

Les scènes décorant les parois des tombes révèlent que l'Egypte ancienne était bien connue pour sa production de lin, dans lequel était fabriquée la majeure partie des textiles égyptiens.

Le lin est fabriqué à partir de la plante du même nom à laquelle il faut environ trois mois pour arriver à maturation. C'est une plante annuelle fine à fleurs bleues délicates. Lorsque les fleurs sont fanées, les infrutescences apparaissent et les plantes sont prêtes à être récoltées. Des lots de tiges de lin étaient saisis et tirés du sol, et non pas coupés. Une fois les plantes séchées, les infrutescences étaient enlevées, soit par égrugeage, ce qui consiste à enlever à la main, soit par peignage à l'aide d'une longue planche dentée, appelée un peigne. Toute exposition à de l'eau ou à la rosée, à la lumière du soleil détendait les fibres dans les tiges des plantes, dans un processus appelé le "rouissage." Après avoir été lavées, séchées, battues et peignées, les fibres étaient prêtes pour la filature.

Le lin n'était pas la seule fibre textile utilisée. On a également trouvé des textiles en laine de mouton, poils de chèvre, en fibres de palmier, en herbe et en roseaux.

Plusieurs exemples de textiles en poils de chèvre ont été déterrés dans le village ouvrier du milieu du quatorzième siècle avant Jésus-Christ de Tell el-Amarna. Des textiles en poils de chèvre ont également été découverts sur d'autres sites anciens.

Les fibres animales étaient moins utilisées dans la fabrication des vêtements car la laine de cette époque ne pouvait pas être filée. Les anciens Egyptiens croyaient également que la laine n'était pas propre et ne l'utilisaient que pour les vêtements extérieurs qu'ils laissaient à l'extérieur des temples.

La fibre de palmier est fabriquée à partir de l'écorce de différents types de palmiers et était utilisée pour fabriquer des cordes depuis les temps anciens.

Les textiles en fibre de palmier ne sont pas courants mais un ensemble de boucles en fibre de palmier était tissé sur un morceau de tissu de Tell el-Amarna.

L'herbe et les roseaux étaient généralement utilisés pour les nattes. Il est possible qu'ils aient été aussi utilisés pour les textiles, mais cela n'est pas certain .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق