الاثنين، 17 أكتوبر، 2011

Les divinités du Nil des anciens Egyptiens

En égyptien, le Nil s'appelait "Iteru-aa." L'eau du Nil, avec les canaux, les puits et les lacs, était importante pour se laver, pour la purification et les rituels.

Les anciens Egyptiens adoraient plusieurs dieux et déesses associés au Nil.

Le principal dieu du Nil était Hâpi ou "Hâpi, père des dieux." Hâpi était représenté sous les traits d'un homme aux seins tombants et au ventre rebondi, peint en noir ou en bleu et symbolisant la fertilité que le Nil offrait à l'Egypte.

Hâpi était représenté avec des fleurs, des volailles, des poissons, des légumes et des fruits dans les mains, ainsi qu'avec une feuille de palmier, symbole des années.

Parfois, le dieu du Nil portait la fleur de lotus de la Haute Egypte et le papyrus de la Basse Egypte sur la tête.

Un autre dieu du Nil était le dieu crocodile Sobek, qui était adoré à Esna, Kom Ombo et Fayoum.

Le dieu de l'inondation, ou de la crue et de la création, à tête de bélier, était Khnoum qui était adoré à Assouan. Il était responsable de créer les humains avec leurs Kas, leurs esprits protecteurs.

L'épouse de Khnoum était la déesse Satet et le centre de culte principal de Khnoum se trouvait à Assouan.

Le centre de culte d'Assouan supervisait l'eau et sa distribution depuis l'île d'Eléphantine au nord et l'île de Begah au niveau de la première cataracte au sud.

La grenouille Heket était une déesse de l'eau qui était généralement représentée aux côtés de Khnoum, lorsque Khnoum façonna l'enfant et son Ka sur le tour de potier .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق