السبت، 15 أكتوبر 2011

Le Saqqa, la personne qui livrait l'eau

Le Saqqa était la personne responsable de la répartition de l'eau potable du Nil ou de citernes souterraines à ceux qui en avaient besoin.

Certains livraient de l'eau dans les foyers égyptiens, d'autres dans les mosquées, les écoles et les khanqas, qui sont des monastères ou des couvents. Certains apportaient de l'eau pour remplir les citernes des sabils, qui étaient des fontaines publiques, comme le sabil associé au complexe d'Al-Mansur Qala'un, situé à Nahaseen, le quartier des fabricants de cuivre.

Le Saqqa remplissait l'une des fonctions les plus importantes et les plus populaires de l'Egypte islamique car il était vital à la société égyptienne du fait que les canaux d'eau n'entraient pas dans les foyers égyptiens.

Le Saqqa devait avoir un corps sain, ne pas souffrir du dos ou de maladies stomacales, il devait de plus avoir une présentation correcte car il aurait pu transmettre des maladies en transportant l'eau.

Il devait également faire preuve d'un bon caractère et de piété, car il était la seule personne autorisée à pénétrer dans une maison en l'absence du propriétaire de ladite maison.

Le Saqqa transportait un sac d'eau spécifique qui devait être fabriqué dans un certain type de peau d'animal, connue pour être propre et inodore, afin de ne pas affecter l'eau.

Le muhtasib, la personne responsable de la supervision et du comportement général dans les rues, avait le droit de surveiller les Saqqayeen et de s'assurer de leur propreté. Il ne leur permettait de recueillir l'eau que dans certaines zones le long du Nil qui étaient éloignées des emplacements où les déchets s'étaient accumulés.

Il était nécessaire de recueillir de l'eau au milieu du Nil ou dans la "Mer du Nil" comme l'appelait les historiens.

Un grand nombre de personnes travaillaient comme Saqqa et vivaient dans une certaine région comprenant une allée portant leur titre, l'allée des Saqqayeen .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق