السبت، 15 أكتوبر 2011

La sculpture royale dans la dix-huitième dynastie

Au début du Nouvel Empire, la sculpture retourna aux formes traditionnelles idéalistes de l'Ancien Empire. Les rois et les reines furent représentés de façon à montrer leurs manies et à adoucir leurs traits.

Ce style peut être apprécié dans les statues raffinées de la reine Hatchepsout et de son beau-fils Thoutmosis Trois. Généralement, Hatchepsout est représentée sous les traits d'un homme portant le pagne royal. Toutefois, les traits de son visage révèlent la beauté d'une femme à forte personnalité. Par ailleurs, son visage se caractérise par des joues rondes, de grands yeux allongés par des traits de crayon, une bouche expressive et un nez aquilin.

Thoutmosis Trois partageait certaines de ces caractéristiques. En outre, on croit que les statues d'Hatchepsout furent usurpées par Thoutmosis Trois. Cela aurait pu se produire en modifiant légèrement les hiéroglyphes de leurs noms.

La statue d'Isis, mère de Thoutmosis Trois, montre des traits féminins très différents de ceux d'Hatchepsout .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق