السبت، 15 أكتوبر، 2011

La momification et l'au-delà

La conservation du corps était essentielle pour l'au-delà. Les anciens Egyptiens croyaient que le corps humain contenait l'âme Ba et l'esprit gardien Ka à travers lesquels la résurrection aurait lieu.

Dans le processus de momification, les organes internes extraits du défunt étaient conservés dans quatre récipients en poterie ou en pierre fermés par des couvercles représentant les têtes des quatre fils d'Horus, à savoir: Amset, divinité à tête humaine qui protège le foie du défunt ; Hâpi, dieu à tête de babouin qui protège les poumons; Douamoutef, dieu à tête de chacal qui protège l'estomac et Kebehsenouf, divinité à tête de faucon qui protège les intestins.

Les premiers érudits de la culture ancienne appelèrent ces récipients des vases canopes, du grec "Canopus", nom donné à un village près d'Alexandrie actuellement nommé Aboukir qui fabriquait les fameux vases en céramique avec des couvercles en forme d'Osiris. La momification et les vases canopes fut utilisées aussi dans la nécropole de Kôm el-Chougafa avec autres trois styles d'enterrement.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق