الاثنين، 10 أكتوبر 2011

Deux fonctionnaires talentueux

Senenmout, favori de la reine Hatchepsout, était un architecte talentueux. Pour elle, il fit ériger un temple funéraire à Deir el-Bahari.

Il fut autorisé à se représenter dans le temple de sa reine. Senenmout eut également le droit de creuser sa tombe à proximité du temple.

Un autre génie d'origines modestes s'appelle Amenhotep, fils de Hapou. Il naquit et fut éduqué dans la ville d'Athribis dans le delta, près de l'actuel Benha. Doté de grands talents, il fut choisi pour servir au palais en tant que scribe royal. Cette profession lui permit de se rapprocher d'Amenhotep Trois.

Plus tard, ce dernier fit de lui son vizir et son chef des travaux publics. Dès lors, il fut chargé d'ériger deux statues gigantesques connues sous le nom de « Colosses de Memnon ». Ces deux statues sont situées à l'entrée du temple funéraire d'Amenhotep Trois, sur la rive occidentale de Thèbes.

Au cours de la période ptolémaïque, Amenhotep, fils de Hapou, fut adoré comme le dieu de la guérison. Une chapelle fut construite pour son culte au temple de Deir el-Bahari. Amenhotep, fils de Hapou, est représenté ici par une statue sous les traits d'un jeune homme et par une autre, sous les traits d'un homme âgé.

Il est intéressant de comparer les deux statues pour observer les changements au cours des années, et ce non seulement au niveau des traits du visage mais aussi dans la forme de son corps.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق