الاثنين، 10 أكتوبر 2011

Des textiles égyptiens utilisés comme couvertures pour la Kaaba

Les tissus égyptiens étaient connus en Arabie bien des années avant la conquête arabe de l'Egypte. Des historiens ont écrit que parmi les cadeaux que Cyrus, dirigeant d'Egypte, donna à Mahomet il y avait des morceaux de tissu égyptien. Selon différents récits historiques, dès les premiers temps, les califes ont voulu utiliser les tissus de valeur d'Egypte afin de recouvrir la Kaaba, la structure cubique en pierre au centre de la Grande Mosquée de La Mecque, en Arabie Saoudite. Al-Arzaqi écrivit qu'Omar, le deuxième calife, acheta les couvertures de la Kaaba avec l'argent public de Bait Al-Mal, qui était le trésor et aurait écrit à Amr ibn Al-As, le dirigeant d'Egypte, pour lui commander les couvertures. Othman, le troisième calife, fit de même.

Al-Maqrizi dit qu'Al-Fakihi, l'historien de La Mecque, a lu sur la couverture de la Kaaba qu'elle a été fabriquée sur commande du calife Al-Mahdi à l'atelier de Tennis par le dirigeant d'Egypte en 159 de l'année de Hijra (775 après Jésus-Christ). Il vit une couverture faite à Tennis sur commande d'Al-Mahdi en 162 de l'année de Hijra (778 après Jésus-Christ) et une troisième fabriquée en tapisserie égyptienne dans l'atelier de Touna sur commande de Harun Al-Rashid, le calife abbasside, en 190 de l'année de Hijra (805 après Jésus-Christ).

Al-Fakihi vit encore d'autres couvertures fabriquées en Egypte sur commande d'As-Sirri ibn Al-Hakam, dont le nom a été trouvé sur certaines pièces en tant que dirigeant d'Egypte en 197 de l'année de Hijra (812 après Jésus-Christ).

Nasiri Khisro, le voyageur Perse, mentionna que les couvertures étaient fabriquées deux fois par an. Les couvertures ont toujours été fabriquées en Egypte, à l'exception de 12 années pendant les troubles mongols et l'assassinat du calife. Le sultan Al-Zahir Baybars recommença à envoyer des couvertures après avoir pris le pouvoir. Il combattit pour dominer le dirigeant de La Mecque qui s'opposait à cette action. Sa victoire était un signe de la reprise de contrôle de l'Egypte sur Al-Hijaz.

L'envoi annuel des couvertures de la Kaaba était une indication symbolique de la suprématie de l'Egypte sur Al-Hijaz et le monde islamique, ce qui explique le conflit entre Al-Ashraf Barsbay, sultan d'Egypte, et Shah Rukh, fils de Tamerlane.

Les écrits sur les couvertures indiquent généralement où elles étaient fabriquées, comme les villes de Tanis, Shata et Touna, mais certaines couvertures n'indiquent pas de ville d'origine. Il semble que la fabrication des couvertures était une des tâches des ateliers des sultans mamelouks. L'intérêt spécial des califes dans la fabrication des couvertures de la Kaaba est évident dans la description de celle fabriquée sur commande du calife Al-Muizz en 362 de l'année de Hijra dans l'atelier du Caire. Les gens étaient stupéfaits lorsqu'il la rendit publique pour la première fois dans son palais. Elle était fabriquée dans un tissu rouge, cousue de 12 croissants en or. A l'intérieur de chaque croissant, un cadre en or contenait des rubis rouges, jaunes et bleus. Sur la couverture, on pouvait lire inscrit en émeraude verte, les versets du pèlerinage du Coran, alors que l'intérieur de la calligraphie était en perles. Les peuples d'Egypte et de Syrie ont dit n'avoir jamais vu auparavant une couverture de la Kaaba aussi magnifique que celle-ci.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق