الاثنين، 10 أكتوبر 2011

Al-Fustat, port et arsenal du monde islamique

Al-Fustat était bâti près de la forteresse de Babylon. Cette ville devint le centre du commerce maritime extérieur en raison de son emplacement sur le Nil, entre la Basse et la Haute Egypte, et de son accès aux ports du nord de l'Egypte et aux villes du sud de la Haute Egypte par le Nil. Au cours de la période fatimide, son rôle s'accrut en raison du lien qui l'unissait au Caire, quartier général des califes fatimides. Al-Fustat devint le principal centre de transport maritime et un port où transitaient les marchandises en provenance de Chine, d'Inde, du Yémen et d'Europe. Al-Maqrizi affirma que les prix qui y étaient pratiqués, étaient inférieurs à ceux du Caire. De plus, des commerces s'établirent sur les rives d'Al-Fustat et les marchandises étaient directement déchargées devant les portes des négoces. Précisons qu'il était impossible de transporter les marchandises à dos d'animaux étant donné que la ville était véritablement surpeuplée. Lors d'une visite à Al-Fustat, le voyageur Al-Maqdissi fut surpris de voir le nombre de navires et de bateaux amarrés au port. Quant au voyageur Ibn Said, il affirma : « Je ne mens pas lorsque je raconte que sur les rives d'Al-Fustat, j'ai vu ce que jamais je ne vis sur aucune autre rive ».

Quand les navires chargés de différents types de grains arrivaient à Al-Fustat, les porteurs transportaient des charges énormes dans leurs zones de stockage situées à plusieurs endroits du Caire.


Le statut commercial d'Al-Fustat ne fut pas fortement touché après la famine qui sévit au cours du règne du calife fatimide Al-Mustansir Billah.


Ahmad Ibn Tulun fit également construire un arsenal à al-Roda, à proximité d'Al-Fustat et quand Mohammad Ibn Taghg al-Ikhshidi prit le pouvoir, il transforma le site de l'arsenal d'Al-Fustat en jardin ; ajoutons qu'il fit bâtir un nouvel arsenal en 325 de l'année de Hijra (937 après Jésus-Christ).


Un chantier naval pour la construction des navires et des bateaux fut construit. On raconte que ce chantier traversa les périodes fatimide, ayyubide et mamelouke. Selon certaines sources historiques, cette ville était le centre de production des flottes que Salah Al-Din utilisa en Méditerranée pour lutter contre les croisés et ce, à l'époque du roi Al-Kamil Mohammad et de son fils, le roi Al-Salih Najm Al-Din Ayyub. Précisons que ces navires étaient équipés d'armes ; les guerriers étaient ensuite envoyés depuis Al-Fustat via le Nil vers les ports du nord d'Alexandrie, de Rosette et de Damiette. Comme on peut le constater d'après l'interdiction du sultan Al-Zahir Baybars de se débarrasser du bois des navires et d'ordonner la construction de vingt bateaux, l'arsenal joua un rôle essentiel dans la construction des navires au cours de la période mamelouke. Le sultan Al-Ashraf Khalil Ibn Qala'un et son frère, le sultan Al-Nasir Mohammad Ibn Qala'un, étaient aussi de grands constructeurs de navires à Al-Fustat. Certains historiens affirment que le chantier naval d'Al-Fustat stoppa ses activités au cours du règne d'Al-Nasir Mohammad Ibn Qala'un
.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق