الأربعاء، 12 أكتوبر، 2011

Utilisation du papyrus pour rapporter les écrits

C'est très tôt que le papyrus fut utilisé en tant que surface d'écriture. Les exemples les plus anciens datent de la fin du quatrième millénaire avant Jésus-Christ.

Néanmoins, nombreux sont ceux qui croient que le fait d'écrire sur du papyrus remonte au milieu du quatrième millénaire avant Jésus-Christ. Bien que l'on ne sache pas encore avec exactitude quand les Grecs commencèrent à écrire sur du papyrus, on estime toutefois que cela dut avoir lieu au sixième ou à la fin du septième siècle avant Jésus-Christ.

Durant cette période, les Grecs parvinrent à se débarrasser des Phéniciens (ils jouaient un rôle d'intermédiaire) et commencèrent à se procurer du papyrus directement en Egypte. Signalons qu'un nombre relativement important de textes écrits sur du papyrus survécurent aux outrages du temps. La plupart d'entre eux furent d'ailleurs retrouvés en Egypte. C'est le temps sec qui aida à préserver ce matériau des dégâts que l'eau et l'humidité auraient pu lui occasionner. En général, lorsque l'on écrivait sur du papyrus, c'était souvent sous forme de colonnes disposées de droite à gauche sur la longueur de la feuille. Pour lire le texte, on tenait le rouleau dans une main et on se servait de l'autre pour le dérouler. La colonne était appelée « pagina » et le même terme fut utilisé pour désigner les pages d'un livre lorsque le rouleau évolua pour devenir un codex, ou ensemble de feuilles individuelles reliées à la manière d'un livre moderne. Si un rouleau ne suffisait pas pour écrire le texte, alors on en utilisait deux ou trois. Un petit morceau de parchemin ou de papyrus sur lequel le titre ou le texte était noté, était ensuite inséré, en particulier si le rouleau devait être conservé dans une bibliothèque.

Signalons également qu'afin d'être protégés, les rouleaux étaient sans doute enveloppés dans une couverture de cuir ou placés dans un coffret spécial

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق