الجمعة، 14 أكتوبر، 2011

L'influence du commerce arabe sur les langues internationales

En raison de l'essor de la navigation arabe et de l'industrie de construction navale, un grand nombre de termes propres au commerce arabe en Egypte firent leur apparition en Occident sous la même forme. Ainsi, le mot « amiral » provient des mots arabes « amir al-bahr » signifiant « commandant de la mer ». Le terme « boussole » est dérivé du mot arabe « busla ». La « mousson » vient des termes arabes « riyah musimiyya » qui veulent dire « vents saisonniers » alors que « coble » est dérivé de l'arabe « habl » signifiant « corde ».

Dans le domaine du commerce, le mot « tarif » provient du terme arabe « al-ta'rif al-jumruki » alors que le mot français « chèque » vient de l'arabe « sakk ». Le terme arabe « makhzan » qui veut dire « espace de rangement » et que l'on retrouve souvent dans les documents des wakalas (marchés) ottomans, s'est transformé en « magasin » ; ce terme apparaît d'ailleurs dans un grand nombre de langues européennes. Le mot « wissel » est dérivé de l'arabe « wasl » signifiant « reçu ». Certains des noms des marchandises sont aussi d'origine arabe. Ainsi, au début, la « mousseline » était un vêtement arabe qui a tiré son nom de la ville de Mossoul. Quant au terme « coton », il provient de l'arabe « qutn ». De nombreux mots arabes se sont aussi retrouvés dans la langue espagnole. Ainsi, le mot « Albaricoque » signifiant « abricot » vient de l'arabe « al-barquq ». Il s'agissait là également du nom du sultan mamelouk Sayf al-Din Barquq. Le mot espagnol « alcabala » qui veut dire « impôts », vient de l'arabe « al-qibala ». Le terme « alkasiria » désignant le « marché de la soie » est dérivé de l'arabe « al-qaysariyya » qui veut dire « marché couvert ». Le mot « alkafor » provient de l'arabe « kafur » signifiant « eucalyptus ». Le mot arabe « qasaba » est souvent utilisé dans les livres des historiens égyptiens du Moyen Âge et est à l'origine du mot espagnol « alcazaba ». D'autres mots de la langue espagnole proviennent de l'arabe. Parmi ces termes, citons notamment « alhena » de l'arabe « al-hinna » signifiant « henné », « alhelba » de « al-hilba » qui veut dire « fenugrec », « almacige » de « al-mistika » qui signifie « mastic », « almazara » de « al-ma'sara » ou « presse », « almirez » signifiant « mortier » et « pilon », et enfin « almizcle » qui représente le récipient dans lequel le musc, de l'arabe « al-misk », est conservé.


Le mot « almwd » est dérivé de l'unité de mesure arabe « al-madd ». Le terme « altromus » vient d'« al-tirmis » qui signifie « lupin ». « Lubia » provient de « lubya » qui veut dire « haricot », « alquitran » de « al-qitran » ou « goudron », « alfange » de « al-khinjar » signifiant « dague » et « algarroba » du terme « al-kharrub », ou « caroubier ». Dans le domaine médical, le terme espagnol « algazul » désignant « bain de bouche » est dérivé de l'arabe « al-ghasul » alors que dans le domaine culinaire, « alfajar », ou « sorte de gâteau », provient du mot arabe « al-fakhur
».

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق