الاثنين، 10 أكتوبر، 2011

Les complots de l'Egypte ancienne

A travers l'histoire de l'Egypte ancienne, certains souverains firent l'objet de violents renversements ou de complots secrets ourdis par ceux qui leur étaient le plus proche.

Ainsi, au cours de la deuxième dynastie, le roi Hotepsékhemoui fut écarté du pouvoir par un coup militaire organisé par son frère Reneb. Un autre roi de la deuxième dynastie, Péribsen, monta sur le trône après avoir préparé un coup contre le roi Ninetjer.

Au cours de la quatrième dynastie, Radjedef, fils que le roi Khoufou avait eu avec l'une de ses épouses secondaires, devint roi après avoir tué son propre frère, le prince Kewab, héritier légitime du trône. Il se maria alors avec Hétep-hérès, la veuve de feu son frère.

Le fondateur de la sixième dynastie, le roi Téti, fut assassiné par ses gardes. Les historiens croient que son épouse, la reine Ipout, fille du roi Ounas de la cinquième dynastie, lui donna le pouvoir royal. Ipout était la mère du roi Pépi Premier dont la propre femme disparut après avoir été découverte en train de comploter contre le trône.

Apparemment, le fondateur de la douxième dynastie, le roi Amenemhet Premier, fut assassiné en l'an 30 de son règne ; il fit sans doute les frais d'un complot de harem.

Le roi Ramsès Trois fut également victime d'une machination du même genre .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق