الأربعاء، 12 أكتوبر، 2011

L'écriture

Bien avant le trentième siècle avant notre ère, les Egyptiens avaient commencé à utiliser une écriture picturale pour transcrire d'une façon simple ce qu'ils pensaient et disaient.

Ils n'avaient pas recours à un alphabet. Ils utilisaient des signes phonétiques et des idéogrammes, c'est-à-dire des images incarnant des concepts, pour expliquer des éléments de leur environnement, comme des humains et des animaux, des plantes et des arbres, des corps célestes, des meubles et des bâtiments, ainsi que des outils sacrés et profanes et des emblèmes.

Les mots n'étaient pas séparés. Des déterminatifs étaient ajoutés afin de marquer la fin d'un mot et d'en faciliter la compréhension.

Les mots étaient écrits en groupes et dans des carrés, verticalement de haut en bas, ou horizontalement de gauche à droite, ou inversement, et suivant une disposition symétrique. Les Egyptiens utilisaient des plumes de roseau et écrivaient sur du papyrus. Ils utilisaient des encres noires et rouges sous forme de pains ou de poudre.

Quatre écritures anciennes étaient utilisées. La première était les hiéroglyphes, ou gravure sacrée, une écriture picturale inscrite sur les parois des temples et des tombeaux. Les signes étaient écrits artistiquement, très détaillés, et sont faciles à reconnaître. L'écriture hiéroglyphique fut utilisée à partir du début de l'ère dynastique.

La deuxième écriture était appelée hiératique. Il s'agissait d'une écriture sacrée rapide et cursive. Elle était principalement tracée sur du papyrus par les prêtres dans les textes religieux et funéraires. Elle était également utilisée dans les lettres, les textes littéraires et les documents commerciaux. Elle fut utilisée à partir de l'Ancien Empire.

La troisième écriture était appelée démotique. Il s'agissait de la plus cursive et la plus rapide. Elle était utilisée dans tous les types de documents au cours des périodes pharaoniques et gréco-romaines ultérieures. L'écriture démotique fut utilisée du neuvième siècle avant Jésus-Christ jusqu'au quatrième siècle après Jésus-Christ.

La quatrième écriture était le copte. Elle fut utilisée à partir du quatrième siècle avant Jésus-Christ. Il s'agit de la dernière utilisée pour écrire la langue de l'Egypte ancienne au cours des périodes suivantes. L'écriture copte se basait sur l'alphabet grec. Sept caractères dérivés de l'écriture démotique furent ajoutés pour exprimer des valeurs phonétiques qui n'existaient pas en grec .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق