السبت، 15 أكتوبر 2011

L'écriture hiératique

L'écriture hiératique était un style d'écriture cursive qui s'est apparemment développé environ au même moment que les hiéroglyphes. Ces deux systèmes étaient utilisés en parallèle.

Le nom de "hiératique" vient d'un terme grec signifiant "sacerdotal," car cette écriture n'était utilisée que pour les textes religieux.

L'écriture hiératique se pratiquait à l'aide d'une brosse en roseau et d'encre, toujours de droite à gauche, sur du papyrus, du cuir, des tablettes en bois et des ostraca, qui sont des tessons de poterie. Les textes hiératiques étaient également écrits sur du lin. La lettre de l'Ancien Royaume aux morts et les étiquettes de momies, comme les exemples les plus anciens sur le cercueil de Ramsès Deux, étaient écrites sur du lin.

Le texte hiératique était utilisé dans la rédaction de documents commerciaux, de comptes et de lettres. Il s'écrivait largement en lignes et, parfois, en colonnes, tout spécialement après 1800 avant Jésus-Christ. L'écriture hiératique variait selon les compétences calligraphiques du scribe et le type de texte.

Les textes hiératiques encore existants de l'Egypte ancienne présentent généralement une calligraphie soignée pour les textes littéraires et religieux et une forme cursive abrégée pour l'écriture rapide, tout particulièrement pour les dossiers juridiques et les documents administratifs. Des lettres privées exposent quant à elle une gamme d'écritures.

La différence principale entre les hiéroglyphes et l'écriture hiératique repose sur l'attachement des signes, appelé une ligature, qui était largement utilisé pour former des paires ou des groupes de signes abrégés dans l'écriture cursive .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق