السبت، 15 أكتوبر 2011

Le port d'Alexandrie au cours de la période islamique

Selon certains documents, les arsenaux furent construits à Alexandrie et à al-Qulzum, ou Suez, dès le début du premier siècle de l'année de AH(septième siècle après Jésus-Christ).

Au cours de la période byzantine, Alexandrie devint un marché important et l'un des ports les plus fréquentés de la Méditerranée. Le développement de la construction navale se poursuivit au premier siècle de l'année de Hijra (septième siècle après Jésus-Christ) au moment où les Arabes utilisèrent Alexandrie comme point de départ des flottes ayant pour objectif l'invasion des contrées byzantines.

Les voyageurs et les géographes de cette époque louèrent Alexandrie ainsi que sa position en tant que principal centre d'activités de la flotte navale arabe. Ils décrivirent également son célèbre phare et leurs comptes prouvent qu'il était toujours debout en 442 de l'année de Hijra (1050 après Jésus-Christ), au cours du règne du calife fatimide Al-Mustansir. Le phare semblait ne plus exister sous le règne du calife fatimide Al-Hakim Bi Amr Allah car ce dernier refusa une offre de reconstruction.

Le voyageur Ibn Battuta nous a raconté qu'au cours de sa visite en Egypte en 750 de l'année de Hijra (1349 après Jésus-Christ), il apprit que le sultan Al-Nasir Mohammad Ibn Qala'un avait lancé la construction d'un nouveau phare basé sur le modèle de l'ancien. Cela signifie que le sultan al-Nasir aurait érigé un nouveau phare appelé « Burj al-Silsila » situé face au site de l'ancien phare. Ce dernier fut entièrement détruit lors du règne du sultan Al-Ashraf Qaitbay, qui fit bâtir son fort sur ses fondations .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق