الأربعاء، 12 أكتوبر، 2011

L'art de l'Ancien Empire

Les statues royales et privées ainsi que les peintures murales et les reliefs traduisaient véritablement les notions d'art qui servaient le culte des dieux, des rois et de la mort.

Les statues royales se caractérisaient par des poses traditionnelles marquées par des physionomies idéalistes. Les statues étaient conçues de façon à représenter les personnages royaux d'une manière bien précise : ils devaient être forts physiquement mais les traits de leur visage devaient être doux.

En outre, leurs statues devaient également être empreintes d'une touche de réalisme. Toutes ces caractéristiques peuvent être observées dans la sculpture du roi Djéser, dans la dernière statuette du roi Khoufou, dans la figurine du roi Khafrê taillée à partir de plusieurs pierres, dans la triade de schiste du roi Menkaourê et sur la tête du roi Ouserkaf.

Les statues privées ont également suivi les mêmes concepts. Toutefois, elles jouissaient d'une plus grande liberté de mouvement et de poses plus variées.

Les artistes créaient des statues de scribes en position assise, des figurines debout, agenouillées ou en position de prière ainsi que des statuettes de personnages s'affairant aux tâches domestiques.

Ainsi, les statues du prince Rahotep et de son épouse Néfret ressemblaient à de véritables êtres humains tant les couleurs et les incrustations de leurs yeux semblaient réelles.

Parmi les statues privées, on retrouve aussi la statue en bois de Ka-aper et celle de son épouse : le modelage des traits et du corps (poitrine) est extrêmement réaliste.

Par ailleurs, les parois des tombeaux et des temples commencèrent à être ornées de reliefs et de peintures représentant les tâches quotidiennes des foyers, des propriétés et des ateliers.

Il y avait également des scènes de divertissements et d'offrandes. Parfois, ces reliefs et ces peintures reprenaient les activités des travailleurs, des animaux et des oiseaux.

En général, les reliefs et les peintures étaient bien proportionnés et comportaient de petits détails, en particulier ceux présents dans les tombes de Saqqarah .

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق